Trio Adonis

Franck Masquelier, Céline Mata et Jocelyne Lucas. Photo Laure Cadot

Le trio Adonis, qui est à l’initiative du festival « Les Baladines automnales »,  propose régulièrement à son répertoire deux programmes rassemblant des extraits des plus beaux opéras romantiques ainsi que des poèmes mises en musique par Massenet, Berlioz, Hahn, Fauré…

Et Viva L’opéra

Confier à un instrument une musique initialement prévue pour un autre instrument ou pour la voix est une idée qui voit le jour dès la naissance de l’opéra. Des morceaux célèbres ont été arrangés pour permettre de les jouer avec une formation plus petite afin d’être diffusés auprès d’un large public.

 Ainsi, le trio Adonis (harpe, flûte et soprano) interprète des grands airs d’opéras de Puccini, Donizetti, Verdi, Dvorak etc… De cette formation chambriste émane de véritables couleurs impressionnistes. Le trio sait également restituer l’ambiance et l’émotion voulue par les compositeurs. Vous entendrez ou réentendrez des « tubes » de l’opéra, comme les grands airs de Mimi dans la Bohème de Puccini ou encore la chanson à la lune de Dvorak.

S’y ajoute de très belles transcriptions pour flûte et harpe, comme le célèbre air de Nemorino dans l’Élixir d’amour de Donizetti « une furtiva lagrima », ou encore la Cadence de Lucia, écrite pour la harpe par Marcel Granjany, extrait de Lucia di Lamermoor.


Jardins En’Chantés

Les mélodistes français que sont Ravel, Bizet, Berlioz, Massenet… ont apporté une grande attention aux choix des poèmes et ont soigné le rapport de la musique au texte. C’est ainsi que la mélodie française est apparue évidente pour décrire les couleurs, les odeurs, les saisons, la lumière des jardins. L’Opéra a aussi une place de choix dans ce programme avec, par exemple, le célèbre duo des fleurs extrait de Lakmé. Ici, la seconde voix interprétée par la flûte apporte ce côté aérien et coloré que veut exprimer et la musique et le texte. La harpe déploie beaucoup d’ampleur et dans ce répertoire ; elle se veut aussi caressante, ondoyante. Dans ce trio, la harpe prend le rôle de chef d’orchestre, portant le son de la flûte et le lyrisme de la voix. Les paroles apportent le sens et la compréhension de la structure musicale.